Les différentes SCPI

SCPI Fiscales

SCPI Malraux

Une SCPI Malraux vous permet de réduire votre impôt sur le revenu par la réalisation de travaux de restauration éligibles dans le cadre de la loi Malraux à savoir en secteur sauvegardé ou en zone ZPPAUP. A l’achèvement des travaux, le parc immobilier est loué pendant 9 ans, période pendant laquelle d’éventuels revenus fonciers seront perçus par le souscripteur des parts de SCPI. A l’issue de la période de location, le parc immobilier est vendu et le produit de cette vente est réparti entre les associés de la SCPI aux prorata de leurs parts.

Cet investissement est accessible à partir de 10 000 euros et permet de bénéficier d’une réduction d’impôt cible de 18 % du montant investi : il correspond au taux de réduction de la loi Malraux (30 %) sur la quote-part allouée aux travaux (environ 60 % du montant de votre souscription). Cette réduction n’entre pas dans le plafond des niches fiscales de 10 000 euros.

SCPI Pinel

Les SCPI Pinel vous permettent de réduire votre impôt sur le revenu dans le cadre de la loi Pinel. Vous bénéficiez d’un taux de réduction de 12, 18 et 21 % pour des durées de location de respectivement 6, 9 et 12 ans. Cette réduction sera étalée dans le temps dans les mêmes proportions que la durée de location. Cette réduction d’impôt est obtenue dès l’année de souscription des parts.

L’investissement est plafonné à 300 000 € par an. La réduction d’impôt obtenue entre dans le plafonnement des niches fiscales de 10 000 €.

Pendant la période de location de 6,9 ou 12 ans, la SCPI verse des loyers aux souscripteurs de parts.

A l’issue de la période de location la SCPI s »engage à réaliser la vente du parc immobilier et répartir ce prix aux associés de la SCPI au prorata de leurs parts.

Ces SCPI sont destinées aux personnes souhaitant réduire leur impôt sur plusieurs années et pouvant bloquer leur capital sur une longue période.

SCPI de déficit foncier

Une SCPI de déficit foncier permet de bénéficier des avantages fiscaux du déficit foncier que vous perceviez ou non des revenus fonciers.

Le déficit foncier généré par la SCPI est :

  • Déductible de vos éventuels revenus fonciers existants
  • Déductible chaque année de votre revenu imposable dans la limite de 10 700 euros par an. L’excédent de déficit sera reportable sur 10 ans.

L’impact fiscal (impôt sur le revenu et prélèvements sociaux) dépend de la nature de vos revenus et de votre tranche marginale d’imposition : plus votre niveau d’imposition est élevé, plus l’économie d’impôt sera importante. L’avantage fiscal obtenu n’entrera pas dans le plafonnement des niches fiscales.

Les SCPI de déficit foncier n’ont pas vocation à distribuer des revenus. Elles intéresseront les investisseurs disposant de revenus fonciers et ayant une tranche d’imposition supérieure ou égale à 30 %.