content-type:text/html; charset=UTF-8 vary:user-agent x-nitro-rev:3482cf8 link:; rel=preconnect x-cache-ctime:1654524284 Assurance de prêt immobilier : nos conseils pour bien négocier | SCPI INVEST

Assurance de prêt immobilier : nos conseils pour bien négocier

img couv Assurance de prêt immobilier nos conseils pour bien négocier-min

Aujourd’hui, les taux des prêts immobiliers sont à des niveaux historiquement bas, et s’il est nécessaire de faire jouer la concurrence entre les établissements prêteurs, ce n’est pas le poste où vous pourrez réaliser des économies substantielles. En revanche, le coût d’une assurance prêt immobilier (jusqu’à 30 % du coût global d’un emprunt) peut être négocié sous certaines conditions. Puis-je changer d’assurance prêt immobilier ? À quelles conditions ? Comment négocier au mieux son assurance emprunteur ? Découvrez avec SCPI INVEST tous nos conseils et astuces pour négocier votre assurance prêt immobilier. 

 

POURQUOI SOUSCRIRE UNE ASSURANCE DE PRÊT IMMOBILIER ?

 

Lors de l’achat d’un bien immobilier, que ce soit pour un investissement locatif, ou pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire, la plupart des acquéreurs a besoin de recourir à un emprunt. L’octroi de cet emprunt est conditionné à plusieurs critères (niveau d’endettement, durée de l’emprunt, montant de l’apport personnel, âge de l’emprunteur…), dont la souscription d’une assurance de prêt immobilier. Si elle n’est pas obligatoire, la majorité des établissements bancaires conditionne le prêt à sa souscription.

Si vous sollicitez un crédit, vous devrez donc souscrire une assurance de prêt immobilier, qui peut représenter jusqu’à 30 % du coût de l’emprunt. Si ce montant peut sembler important, il faut garder à l’esprit que le but d’une assurance de prêt immobilier est de vous protéger en cas d’accident de la vie, qui ne vous permettrait plus de rembourser votre crédit. C’est également une garantie pour votre banquier, qui limite ainsi les risques de non-remboursement. L’assurance de prêt immobilier est donc très importante, ce qui ne vous empêche pas de la négocier, pour obtenir les conditions les plus avantageuses. 

 

QUELLES SONT LES GARANTIES COUVERTES ?

 

Il existe cinq types de garanties couvertes par une assurance de prêt immobilier : 

  • la garantie décès ;
  • la garantie perte d’emploi ;
  • la garantie d’invalidité permanente totale (IPT), ou partielle (IPP) ;
  • la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ;
  • la garantie d’incapacité temporaire de travail (ITT), totale ou partielle.



LA DÉLÉGATION D’ASSURANCE

 

Lors de votre demande d’emprunt, la banque va donc vous proposer de souscrire à sa propre assurance prêt immobilier, qu’elle a négociée avec un assureur, et dont elle a fixé le niveau de garantie exigée. Afin de protéger les consommateurs en matière de crédit, la loi Lagarde n°2010-737 du 1er juillet 2010 a instauré la délégation d’assurance. Celle-ci vous permet de choisir l’assurance de votre choix, et donc de faire jouer la concurrence entre les différents assureurs. Il existe toutefois une condition à respecter : l’équivalence des garanties. Vous devez fournir à votre établissement prêteur une assurance couvrant le même niveau de garantie, que celle proposée par votre banque. Dans ce cas, elle ne peut pas s’opposer à la délégation d’assurance, et vous êtes donc libre de choisir l’assureur qui vous propose les meilleures conditions.

La loi Lagarde a été complétée par la loi Hamon n°2014-344, et permet aux emprunteurs de résilier, sans frais, leur assurance, dans les 12 mois suivant la signature de l’offre de prêt. Vous avez donc la possibilité de choisir dans un premier temps l’assurance de votre banque, ce qui vous permet de vous concentrer sur l’obtention de votre crédit, puis de la résilier pour une autre plus compétitive, toujours en conservant l’équivalence de garanties. 

Une dernière loi a été votée pour protéger les consommateurs, la loi Bourquin, qui permet de résilier l’assurance à la date anniversaire du contrat (par lettre recommandée, deux mois avant l’échéance du contrat).

En changeant grâce à la délégation d’assurance, et en respectant l’équivalence des garanties, vous avez donc un levier de négociation, qui vous permet de faire baisser significativement le coût de votre crédit.

 

NOS CONSEILS POUR BIEN NÉGOCIER VOTRE ASSURANCE PRÊT IMMOBILIER 

 

FAIRE JOUER LA CONCURRENCE

 

La délégation d’assurance est donc un instrument qui vous permet de réaliser des économies, et il ne faut pas hésiter à s’en servir. Lors de votre demande d’emprunt, l’établissement prêteur vous demandera de remplir une fiche standardisée d’information (FSI) qui comporte diverses informations, vous permettant de faire jouer la concurrence. On retrouve dans la FSI : 

  • les garanties exigées.
  • le coût de l’assurance.
  • les conditions de déclenchement des garanties.
  • les exclusions de garanties éventuelles.

 

Vous avez donc en main les conditions que vous proposent votre banque. Grâce à ce document, vous connaissez exactement le niveau de garantie exigée, ainsi que son coût. Vous pouvez donc solliciter des assureurs pour un devis précis, tout en ayant la certitude que votre banque ne pourra pas s’opposer à la délégation d’assurance. 

 

Deux solutions s’offrent alors à vous : soit vous changez d’assurance, soit vous négociez directement auprès de votre banque des conditions plus avantageuses. Nous vous conseillons de réaliser le plus de devis possible, de nombreux comparateurs sont disponibles en ligne, afin de trouver l’assurance qui vous convient le mieux, et d’avoir un bon levier de négociation.

 

NE PRENDRE QUE LES GARANTIES NÉCESSAIRES

 

Lors de votre demande d’emprunt, la banque vous impose les garanties qu’elle souhaite, auxquelles vous devez vous soumettre. Dans votre recherche d’une assurance plus compétitive, soyez attentif à l’équivalence des garanties, sans en souscrire davantage. Le but est bien de diminuer le coût de votre emprunt, et non pas d’obtenir une meilleure couverture. 

 

QUAND NÉGOCIER SON ASSURANCE ?

 

Comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez choisir votre assurance à la signature de l’offre de prêt, dans les 12 mois suivant la signature, puis chaque année à la date anniversaire du contrat. Nous vous conseillons, dans un premier temps, de choisir l’assurance de votre établissement prêteur, puis de rechercher une assurance plus compétitive. Cela vous permet d’obtenir un meilleur taux pour votre emprunt, et d’accélérer les démarches d’obtention de crédit. Grâce à la délégation d’assurance, vous pourrez négocier dans un deuxième temps votre assurance, sans que votre banque ne s’y oppose. Dès que vous trouvez une assurance plus compétitive, faites valoir vos droits.

De plus, rien ne vous empêche de scruter le marché des assurances, et de négocier des conditions plus avantageuses chaque année.

 

FAITES APPEL À UN COURTIER EN ASSURANCE

 

Si vous n’êtes pas familier des conditions d’emprunts et d’assurances de prêt immobilier, faire appel à un courtier peut être une solution. Il connaît parfaitement le marché, et est à même de vous proposer l’assurance qui vous conviendra le mieux, dans des conditions préférentielles. Bien évidemment, sa prestation est soumise à rémunération. Néanmoins, il peut réellement vous faire faire des économies. De même, si vous n’êtes pas à l’aise dans les négociations, il sera l’intermédiaire entre votre établissement prêteur et les différents assureurs.

 

CHOISISSEZ UNE ASSURANCE SUR LE CAPITAL RESTANT DÛ

 

Pour déterminer le coût total de votre assurance, deux méthodes de calcul sont possibles : 

  • sur le capital initial emprunté ;
  • sur le capital restant dû.

Dans le cas d’une assurance sur le capital initial, le taux d’assurance est fixe sur toute la durée du contrat. Inconvénient majeur, vers la fin de votre crédit, alors que le montant à rembourser est faible, le niveau de cotisation reste élevé. Dans le cas d’une assurance sur le capital restant dû, même si les intérêts sont élevés les premières années, le coût des cotisations devient faible en fin de prêt, ce qui vous permet d’utiliser votre argent pour d’autres frais. Cette assurance dégressive est donc très intéressante, si vous n’envisagez pas de racheter votre crédit. Le plus souvent, votre établissement prêteur vous proposera une assurance sur le capital initial, alors qu’en délégation d’assurance, c’est l’option sur le capital restant dû qui est le plus souvent proposée.



La délégation d’assurance vous permet donc d’avoir un véritable levier de négociation auprès de votre banque. Néanmoins, l’assurance prêt immobilier est une garantie pour vous et vos proches en cas de problèmes, il est donc important d’être bien couvert. Le coût de votre assurance n’est donc pas le seul critère à prendre en compte. En respectant l’équivalence des garanties, vous avez la certitude que votre banque acceptera la délégation d’assurance. Assurez-vous cependant que votre nouvel assureur accepte de prendre en charge votre dossier, avant de résilier votre précédent contrat. La part d’une assurance prêt immobilier dans le cadre d’un emprunt peut représenter jusqu’à 30 % : il est dans votre intérêt de bien la négocier.

Simulez dès maintenant votre placement en SCPI

Derniers articles
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Demandez
une simulation
gratuite DE VOTRE
SCPI

Guide de la SCPI 2020
guide scpi 2019

Téléchargez notre guide de la SCPI et

obtenez toutes les réponses à vos questions :

  • avantages,
  • types de SCPI,
  • façons d’investir,
  • idées reçues,
  • chiffres clés,

Je souhaite être rappelé

Merci de compléter le formulaire ci-dessous afin d’être recontacté par un de nos experts en gestion de patrimoine sous 24h

icone

Votre guide gratuit !

Tout comprendre des SCPI en 2022

Vous hésitez encore ?

Faites-vous rappeler gratuitement par un expert

Contactez nos spécialistes du lundi au vendredi de 09h à 20h et le samedi de 9h à 14h

01 47 45 13 21 (appel gratuit)

contact@scpi-invest.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter

Actualités, informations, documentations

  • avantages,
  • types de SCPI,
  • façons d’investir,
  • idées reçues,
  • chiffres clés,

Ne partez pas encore !

guide scpi 2019

Découvrez notre guide avec nos conseils exclusifs gratuitement et recevez-le dans votre boîte email !