Quels sont les meilleurs placements pour les seniors en 2022 ?

img couv Quels sont les meilleurs placements pour les seniors en 2022 (1)

À l’approche du départ à la retraite, de nombreux particuliers ont constitué une épargne et désirent anticiper l’avenir. En effet, à ce moment, les revenus chutent, alors que les besoins restent les mêmes. De plus, il est temps de préparer sa succession. Quel placement choisir alors à ce moment de la vie ? Tout dépend de votre situation personnelle et de vos objectifs : augmenter vos revenus, baisser votre imposition, préparer votre succession, déménager pour passer votre retraite au calme… Découvrez quels sont les placements qui correspondent à votre situation. 

 

Le livret A et le LEP

 

Le livret A

 

Le livret A est un compte d’épargne rémunéré, bien connu des Français, dont les fonds sont disponibles à tout moment. Toute personne peut en ouvrir un, mais un seul, sous condition de ressources. Si le livret A a l’avantage de ne présenter aucun risque de perte en capital, il est très peu rémunéré. En effet, malgré les annonces de revalorisation des pouvoirs publics, il ne sera rémunéré qu’à hauteur de 1 % au 1er février 2022. Son plafond est fixé à 22 950 €, avec un versement minimum de 10 €, et les intérêts sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux.

Au vu du faible taux d’intérêt proposé, le livret A ne doit pas être vu comme un placement, mais comme un moyen de sécuriser une partie de son épargne.

 

Le LEP   

 

Le LEP (livret d’épargne populaire) est un placement garanti et sécurisé. Pour pouvoir ouvrir un LEP, il faut être fiscalement domicilié en France, et que les revenus respectent certains plafonds. Tout comme le livret A, le LEP sera revalorisé au 1er février 2022 à hauteur de 2.2 %. Principal inconvénient, il est plafonné à 7 700 € (n’est pris en compte dans le calcul du plafond uniquement les versements réalisés, à l’exception des intérêts versés par la banque). Il est également exonéré d’impôt et de prélèvements sociaux. 

À noter : Le solde du livret doit toujours être positif.

 

La vente en viager

 

Un viager consiste à séparer l’usufruit et la nue-propriété d’un bien immobilier. Si vous souhaitez vendre en viager, cela signifie que vous ne voulez pas transmettre ce logement à vos descendants. En effet, en choisissant la vente en viager, vous n’êtes plus propriétaire de votre logement. Deux solutions s’offrent à vous :

  • Le viager libre : vous vendez votre bien immobilier en échange d’une somme d’argent et d’une rente mensuelle. L’acquéreur peut, dès la signature, utiliser comme il le souhaite le bien immobilier : le vendre, le mettre en location, ou l’occuper.
  • Le viager occupé : vous vendez la nue-propriété du bien (vous n’êtes plus propriétaire) à environ 30 % de la valeur du bien, mais vous conservez l’usufruit (la jouissance du bien) jusqu’à votre mort. Vous pouvez ainsi continuer à y habiter ou le mettre en location. Il est important alors de vérifier les droits d’usage.

Cette solution n’est donc valable que si vous ne souhaitez pas que votre bien immobilier entre dans votre succession. Si vous n’avez pas de descendant, vendre en viager peut-être une bonne stratégie. Vous disposez de la somme de la vente (bien évidemment inférieure à une vente immobilière classique), mais aussi d’une rente ou de l’usufruit. Nous vous conseillons de choisir la vente en viager si vous avez une autre solution de logement (maison secondaire, EHPAD, résidences pour seniors). 

 

L’assurance-vie

 

Un contrat d’assurance-vie est à la fois un produit d’épargne et d’assurance. Lors de la signature, l’assureur s’engage à verser une rente ou un capital à la (ou les) personnes de votre choix, en échange du versement de primes de votre part. Vous pouvez donc contracter une assurance-vie pour vous ou pour vos proches.

On distingue 3 catégories de contrat : 

  • Le contrat en cas de vie. La durée du contrat est à votre convenance. À son terme, si vous êtes en vie, l’assureur vous verse (ou au bénéficiaire) une rente ou un capital. En cas de décès, les bénéficiaires conservent cette rente ou ce capital. Après huit années de détention, ce contrat offre également des avantages fiscaux.
  • Le contrat en cas de décès. Ce contrat permet d’offrir une protection rapide à vos proches en cas de décès. Ici, un capital ou une rente  sera versé aux bénéficiaires en cas de décès avant une certaine date fixée au préalable.
  • Le contrat mixte : vie-décès.

Le contrat d’assurance-vie permet de rémunérer votre épargne (à un taux moyen de 0.90 % en 2021), mais également de protéger vos proches. Il permet également de transmettre une partie de votre patrimoine en bénéficiant d’avantages fiscaux. En effet, en cas de décès : 

  • Les primes versées avant 70 ans sont exonérées de frais de succession jusqu’à 152 500 €, 20 % jusqu’à 852 500 €, à 31.25 % au-dessus de 852 500 €.
  • Pour les primes versées après 70 ans, seules celles supérieures à 30 500 € sont soumises aux droits de succession.  

 

Le PER individuel

 

Le PER (Plan Épargne Retraite) individuel remplace le PERP (plan d’épargne retraite populaire) et le contrat Madelin. Cette solution d’épargne à long terme permet à la fois de placer ses économies (1.09 % en 2020), de préparer sa retraite, et sa succession. Pour que le PER soit intéressant il faut donc qu’il soit ouvert en amont de votre départ à la retraite.

Dans les faits, vous souscrivez un compte-titre via une société spécialisée, qui gère les sommes placées en “gestion pilotée” (l’épargne est investie dans des produits plus risqués mais plus rémunérateur à l’ouverture du PER, puis progressivement réorientée vers des produits moins risqués). Principal intérêt, vous alimentez le PER comme vous le souhaitez, et sans obligation. Le PER donne ainsi droit à une rente ou un capital lors de votre départ à la retraite. Autre avantage, les sommes versées sont déductibles des revenus fiscaux, dans la limite d’un plafond dont le montant est le plus élevé de ces deux cas de figure : 

  • 10 % des revenus professionnels de 2021, nets de cotisations sociales et de frais professionnels, avec une déduction maximale de 32 909 €.
  • ou 4 114 €, si ce montant est plus élevé.

Vous pouvez ainsi anticiper votre départ à la retraite, mais aussi protéger vos proches. En effet, en cas de décès, le PER est clôturé, et l’épargne est versée à vos héritiers sous forme de rente ou de capital. 

À noter : Des frais de succession sont appliqués, en cas de décès après 70 ans, au-dessus de 30 500 €.

 

Les SCPI

 

Investir en SCPI (société civile de placement immobilier), également appelé pierre-papier, permet d’accéder à l’immobilier professionnel, sans gérer quoi que ce soit. Vous achetez des parts de SCPI que vous confiez à une société de gestion, qui s’occupe intégralement de la gestion locative. Vous êtes rémunérés régulièrement, en fonction du nombre de parts souscrites dans la SCPI. Cet investissement a fait des émules : en 2020, 6,03 milliards d’euros ont été collectés par les SCPI, soit la 3e plus forte collecte de leur histoire. Pourquoi ? Avant tout, pour le taux de rendement élevé que propose ce véhicule de placement : 4.18 % en 2020. 

 

Investir en SCPI présente de nombreux avantages, quel que soit l’âge auquel on investit : 

  • Aucune gestion : une fois l’achat de parts de SCPI acté, vous percevez des revenus sans aucune action de votre part.
  • Un des meilleurs ratio rendement/risque.
  • Un ticket d’entrée relativement faible (à partir de 1 000 €).
  • Une mutualisation des risques.
  • Facilité de transmission : les parts de SCPI sont divisées en fonction du nombre de bénéficiaires, ce qui évite l’indivision.
  • Possibilité de transmettre la nue-propriété, ce qui limite les frais de succession.
  • Des avantages fiscaux.
  • Possibilité de revendre à tout moment sur le marché secondaire, sans perdre les avantages fiscaux déjà acquis.


De nouveaux indicateurs de performances ont d’ailleurs été mis en place par l’ASPIM (association française des sociétés de placements immobiliers) en 2022, qui permettent aux investisseurs de comparer plus aisément les SCPI. Néanmoins, afin de choisir le véhicule de placement qui vous correspond le mieux, l’aide d’un professionnel peut être décisive. N’hésitez pas à contacter SCPI Invest pour toute question relative à votre projet d’investissement.

Simulez dès maintenant votre placement en SCPI

Derniers articles
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Demandez
une simulation
gratuite DE VOTRE
SCPI

Guide de la SCPI 2020
guide scpi 2019

Téléchargez notre guide de la SCPI et

obtenez toutes les réponses à vos questions :

  • avantages,
  • types de SCPI,
  • façons d’investir,
  • idées reçues,
  • chiffres clés,

Je souhaite être rappelé

Merci de compléter le formulaire ci-dessous afin d’être recontacté par un de nos experts en gestion de patrimoine sous 24h

icone

Votre guide gratuit !

Tout comprendre sur les SCPI en 2022

Vous hésitez encore ?

Faites-vous rappeler gratuitement par un expert

Contactez nos spécialistes du lundi au vendredi de 09h à 20h et le samedi de 9h à 14h

01 47 45 13 21 (appel gratuit)

contact@scpi-invest.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter

Actualités, informations, documentations

  • avantages,
  • types de SCPI,
  • façons d’investir,
  • idées reçues,
  • chiffres clés,

Ne partez pas encore !

guide scpi 2019

Découvrez notre guide avec nos conseils exclusifs gratuitement et recevez-le dans votre boîte email !