Le NFT, un nouveau type d’investissement patrimonial ?

Les NFT (Non Fungible Tokens), suscitent aujourd’hui un fort engouement de la part des investisseurs en quête de placements rentables, à l’instar du bitcoin et des cryptomonnaies. S’ils chamboulent le secteur de la finance virtuelle et des collectionneurs d’œuvres d’art, que valent réellement ces nouveaux actifs patrimoniaux pour les investisseurs ? La ferveur générée par ce nouveau type d’investissement sera-t-elle éphémère ou bien les NFTs vont-ils constituer les nouveaux supports patrimoniaux de demain et révolutionner le marché ? Les œuvres d’art virtuelles commercialisées à prix d’or pourraient-elles être assimilées à une véritable stratégie d’investissement patrimoniale, permettant aux acquéreurs d’investir et de s’assurer un rendement intéressant à moyen et long terme ? SCPI INVEST tente d’y voir un peu plus clair sur ce nouveau véhicule de placement. 

 

QU’EST-CE QUE LE NFT ?

 

Acronyme de l’anglais Non-fungible tokens, le terme de NFT désigne des jetons non-fongibles. Mais que recouvre le terme fongible ? Un actif fongible est un actif interchangeable, comme l’argent par exemple. Il est composé d’unités, peut être échangé sans perte ni gain de valeur, et peut être divisé de plusieurs manières. Un billet de 100 € est équivalent, en terme de valeur, à 2 billets de 50 € ou à 10 billets de 10 €. Il peut être utilisé pour réaliser un paiement ou conservé pour stocker sa valeur.

À l’inverse, un NFT est un actif unique (œuvre d’art, carte à collectionner, jeux vidéo…). Ces actifs numériques constituent un droit de propriété unique sur un actif réel ou virtuel et sont certifiés sans aucune intermédiation par une blockchain. En d’autres termes, si vous achetez un NFT, vous devenez propriétaire d’un actif et de son certificat d’authenticité, qui est sécurisé et gravé par une blockchain unique (sorte de livre numérique). Ainsi, le NFT ne peut donc pas être modifié, volé, ou ajusté. Mais être propriétaire d’un NFT ne signifie pas que vous êtes le seul à le consulter. 

Prenons l’exemple d’une photographie virtuelle : elle peut être consultée, enregistrée, et dupliquée par l’ensemble des internautes, mais vous restez son unique propriétaire. Mais quel est alors l’intérêt ? Du fait de son unicité (garantie par la blockchain), ce fichier numérique acquiert une valeur marchande qui peut fluctuer et donc offrir une plus-value à la revente à son propriétaire.

 

COMMENT INVESTIR DANS LE NFT ?

 

Pour investir dans les NFT, il est nécessaire au préalable de se constituer un portefeuille de cryptomonnaies, dont la plus connue est le bitcoin. Si les monnaies virtuelles ont longtemps été l’apanage des informaticiens, ce nouveau moyen de paiement se démocratise, notamment grâce à la régulation qu’a connu ce secteur. Le Salvador a fait du bitcoin une monnaie légale et d’autres pays devraient lui emboîter le pas, et ce, pour diverses raisons : 

  • Certaines populations n’ont pas accès à des comptes bancaires (1.7 milliard de personnes dans le monde) alors que l’accès à des smartphones est plus répandu ;
  • Certains pays reçoivent d’importants transferts d’argent de la diaspora, qui représentent une part importante de leurs ressources. Ces transferts sont généralement réalisés via Western-Union, mais ils sont longs et coûteux ; 
  • Certains pays, afin de lutter contre l’inflation et la volatilité de leurs monnaies, ont adossé leurs monnaies nationales au dollar ou à l’euro, ce qui limite les ajustements sur leur politique monétaire. Le bitcoin pourrait être une solution. 

Pour se constituer un portefeuille de cryptomonnaie, il faut se rendre sur des bureaux de change en ligne (Coinbase, Kraken, Paypal…), acheter des cryptomonnaies (la majorité des transactions se fait en Ether par la plateforme Ethereum) qui sont ensuite stockées de manière sécurisée sur un portefeuille numérique (le plus souvent Metamask).

Pour acheter des NFT, il suffit ensuite de se rendre sur une plateforme qui les commercialise. Vous avez alors l’historique complet du NFT : qui l’a créé, qui l’a acheté, qui l’a revendu… Les deux principales sont : 

  • Opensea spécialisée dans les jeux vidéo, le sport, ou les noms de domaine ;
  • Rarible spécialisée dans le marché de l’art. 

Bon à savoir : D’autres plateformes existent pour acheter des NFT. Il est nécessaire de se renseigner au préalable sur leur sérieux et leur sécurisation : Quelle blockchain ? Qui la finance ? Quels types d’investisseurs ?

 

PEUT-ON RATTACHER LES NFTs À UN TYPE D’ACTIF PATRIMONIAL ?

 

Les NFTS peuvent-ils être comparés à certains actifs patrimoniaux ? Avant d’établir une comparaison, il est nécessaire de rappeler les critères utilisés pour définir tout actif d’investissement :

  • Le degré de liquidité : existe-t-il suffisamment d’acheteurs et de vendeurs pour déclencher une transaction ? 
  • La typologie de l’actif : réel, dématérialisé, ou numérique ;
  • L’actif, produit-il un revenu par lui-même (actif économique) ou par sa valeur sur un marché (actif de marché). 

 

 

Actif économique

Actif de marché

Actifs réels

  • Immobilier (résidences principales, secondaires, ou locatives).
  • Forêt, terres agricoles ou de loisirs
  • Oeuvres d’art.
  • Objets de collection.
  • Or, métaux précieux

Actifs dématérialisés

  • SCPI, OPCI
  • Action ou obligation d’entreprises
  • Obligation d’Etat
  • Titrisation de dettes ou de crédit

ETF (Exchange Traded Fund), produits financiers permettant d’acheter des paniers d’actions ou d’obligations en une seule transaction.

Actifs numériques

NFT immobilier (très rare à l’heure actuelle)

  • Token fongible : crytomonnaies.
  • NFT œuvres d’art.

Avec le développement et la sécurisation des blockchains, il est probable qu’un grand nombre d’actifs dématérialisés deviennent des actifs numériques. 

Actuellement, sur les marchés boursiers, les actions peuvent être détenues :

  • Au nominatif pur : les actions sont inscrites sur le registre de la société émettrice qui s’occupe de la gestion administrative ; 
  • Au nominatif administré : les actions sont inscrites dans le registre de la société, mais la gestion est confiée à un intermédiaire financier. 

Il est tout à fait possible d’imaginer que les actions soient transformées en NFT sur une blockchain sécurisée. Le titre de propriété est gravé dans la blockchain, les différents acheteurs et vendeurs connus, et la possibilité de revendre l’action à tout moment. L’action reste unique et peut être revendue en fonction de sa valeur sur le marché. 

 

QUEL CADRE FISCAL POUR LES NFTs ?

 

Lors de votre déclaration de revenus, vous devez déclarer les éventuelles plus-values dégagées par vos cryptomonnaies. Mais tant que vous ne convertissez pas vos crypto-revenus en monnaies traditionnelles, ils restent virtuels et donc non-imposables. Elles doivent être déclarées (formulaire 2086) et sont soumises au PFU (prélèvement forfaitaire unique) à un taux de 30 % (17.2 % au titre des prélèvements sociaux et 12.8 % au titre de l’impôt sur les revenus). 

Pour les NFT, il existe un flou juridique, qui devrait être résolu rapidement par le percepteur (le contraire serait étonnant). Aujourd’hui, il n’y a pas d’imposition sur les plus-values issues d’une revente de NFT, mais les sommes en jeu devraient changer la donne. 

Deux cas de figure pourraient être retenus : 

  • le NFT est qualifié comme une œuvre d’art ou un objet de collection : il sera imposé au taux de 36.2 % ;
  • le NFT n’est pas considéré comme tel : imposition au régime des biens meublés. Si le montant de la plus-value est inférieur à 5 000 €, il ne sera pas imposé. Et un abattement de 5 % est appliqué au-delà de la 2e année de détention du NFT ;

 

QUELLE EST LA PLACE DES NFTs DANS UNE STRATÉGIE D’INVESTISSEMENT PATRIMONIALE ?

 

Traditionnellement, le patrimoine d’un particulier peut-être catégorisé de la façon suivante : 

  • L’immobilier physique : résidence principale, secondaire, parkings, terrains, bureaux, locatif… ;
  • Les supports financiers : épargne bancaire, obligations, actions, OPCI, SCPI, assurance-vie, PEA… On peut également y classer les cryptomonnaies ;
  • Les éléments tangibles : tout objet de collection ;
  • Les éléments intangibles : concessions, licences, brevets…

Hormis l’immobilier physique, un NFT peut se situer dans les trois autres catégories.

Mais alors, faut-il investir dans les NFTs ? Tout dépend de votre appétence et de votre connaissance du secteur. Si la diversification de votre patrimoine est importante, comme le dit si bien l’adage, il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier. Il s’avère donc nécessaire de maîtriser votre investissement. 

Investir dans les NFTs représente un risque non-négligeable à l’heure actuelle, en raison de leur nouveauté, mais aussi du flou juridique les entourant. Néanmoins, nouveauté rime avec opportunité d’investissement. Il ne faut donc pas rejeter les NFTs uniquement parce que vous ne connaissez pas cet univers. Sachez tout de même que le marché des NFTs est passé de 40 à 338 millions de dollars entre 2018 et 2020, preuve de l’émergence d’un marché en devenir.

 

À RETENIR

  • Un NFT est un titre de propriété unique sécurisé par la blockchain ;
  • Il peut être revendu et source de plus-value ;
  • Le marché des NFTs est en pleine croissance, mais n’a pas encore atteint sa maturité ;
  • Du fait de sa nouveauté, de forts risques de perte en capital existent ; 
  • Il convient de rester prudent et ne pas investir l’ensemble de vos revenus dans les NFTs ;
  • Les NFTs peuvent être une alternative dans le futur à la détention de parts de SCPI ou d’actions en bourse. 

 

À lire aussi : Comment acheter des parts de SCPI en ligne ?

vous avez des questions ?

Simulez dès maintenant votre placement en SCPI

Derniers articles
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Demandez
une simulation
gratuite DE VOTRE
SCPI

Guide de la SCPI 2020
guide scpi 2019

Téléchargez notre guide de la SCPI et

obtenez toutes les réponses à vos questions :

  • avantages,
  • types de SCPI,
  • façons d’investir,
  • idées reçues,
  • chiffres clés,

Je souhaite être rappelé

Merci de compléter le formulaire ci-dessous afin d’être recontacté par un de nos experts en gestion de patrimoine sous 24h

icone

Votre guide gratuit !

Tout comprendre des SCPI en 2022

Vous hésitez encore ?

Faites-vous rappeler gratuitement par un expert

Contactez nos spécialistes du lundi au vendredi de 09h à 20h et le samedi de 9h à 14h

01 47 45 13 21 (appel gratuit)

contact@scpi-invest.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter

Actualités, informations, documentations

  • avantages,
  • types de SCPI,
  • façons d’investir,
  • idées reçues,
  • chiffres clés,

Ne partez pas encore !

guide scpi 2019

Découvrez notre guide avec nos conseils exclusifs gratuitement et recevez-le dans votre boîte email !