content-type:text/html; charset=UTF-8 vary:user-agent x-nitro-rev:84e8b53 link:; rel=preconnect x-cache-ctime:1667550958 La SCPI : un rempart contre l’inflation ?

La SCPI : un rempart contre l’inflation ?

La situation inflationniste actuelle n’est pas propice aux investissements, du fait de la peur du lendemain et des sombres perspectives de l’INSEE. Néanmoins, parmi les différents véhicules de placements, l’immobilier reste la valeur refuge préférée des Français et les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) tirent leurs épingles du jeu. Aucune gestion locative, mutualisation des risques, taux d’intérêt élevé… : les avantages offerts par les SCPI sont nombreux et sont un excellent rempart contre l’inflation. Découvrez pourquoi avec SCPI INVEST.

 

Qu’est-ce que l’inflation ?

L’inflation est une hausse globale et généralisée des prix entraînant une baisse du pouvoir d’achat des ménages. Les produits du quotidien deviennent plus chers et certaines dépenses sont reportées à plus tard (achat d’un véhicule, travaux de rénovation d’un logement, vacances annulées ou écourtées…). Plusieurs raisons peuvent expliquer le contexte inflationniste actuel :

  • les entreprises ont tourné au ralenti pendant la crise sanitaire. Suite à l’assouplissement des restrictions de circulation, les dépenses sont reparties à la hausse, les entreprises ont épuisé leurs stocks et n’arrivent pas à faire face aux demandes et aux besoins des consommateurs. Certains produits sont en pénurie ce qui entraîne une hausse des prix ;
  • toujours sur le plan de la crise sanitaire, la politique zéro Covid, toujours en vigueur, mise en place par la Chine (l’usine du monde) entraîne des confinements massifs et ralentit durablement son économie ;
  • la guerre en Ukraine et le blocage des exportations des produits agricoles des deux plus importants producteurs mondiaux ;
  • les sanctions occidentales contre la Russie et leurs réciprocités font flamber les prix de l’énergie dont l’Europe est très dépendante ;
  • une hausse de la masse monétaire qui entraîne une dépréciation de la monnaie ;

Si l’inflation peut être bénéfique à court terme pour booster l’économie, nous ne sommes clairement pas dans cette situation. Les mesures prises par le gouvernement (bouclier tarifaire, chèque énergie, prime carburant, loi sur le pouvoir d’achat…) en sont la preuve. Si pour certains ménages, la situation s’avère préoccupante et que les besoins primaires ont du mal à être couverts, les ménages plus aisés sont également inquiets et ont tendance à se constituer une épargne de précaution plutôt que d’investir.

 

Comment est calculée l’inflation ?

L’inflation est calculée mensuellement par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) à partir de l’IPC (Indice des Prix à la Consommation). Il permet d’estimer, entre deux périodes, la variation moyenne des prix des biens et des services consommés par les ménages. L’IPC compile un panier de prix de biens et de services dans différents points de vente ainsi que sur le net. Parmi ces biens et ces services, on trouve notamment :

  • l’alimentation (17.5 %) ;
  • la santé (9 %) ;
  • l’ameublement (6.4 %) ;
  • la restauration (6.3 %) ;
  • les loyers (6.1 %) ;
  • l’habillement (5.3 %) ;
  • l’automobile (4.2 %) ;
  • le carburant (4 %) ;
  • les soins personnels (3 %) ;
  • les services récréatifs et culturels (2.8 %).

 

Si l’inflation a été relativement modérée après la crise sanitaire (0.5 % en 2020, 1.6 % en 2021), les prévisions pour l’année 2022 sont préoccupantes : 5.8 % sur un an en juin 2022, contre 7.4 % dans la zone euro. Cette différence est expliquée par les mesures prises par le gouvernement qui n’ont pas été adoptées par nos voisins. Et il est difficile d’avoir un horizon dégagé sur l’évolution de l’inflation à moyen et long terme. En effet, la Russie ne semble pas être résolue à arrêter son offensive et les occidentaux semblent déterminés à poursuivre leurs efforts d’étouffement économique.

 

La pierre reste la valeur refuge

Comme nous l’avons vu plus haut, un contexte inflationniste n’est pas propice aux investissements. Les ménages sont frileux, ne veulent surtout pas risquer de perdre leurs économies et préfèrent placer leur argent dans des placements sécurisés (livret A, PEL…) mais qui rapportent très peu. Les marchés boursiers sont jugés trop risqués et la chute des bourses pendant la crise sanitaire en est la preuve. 

 

En revanche, le marché de l’immobilier garde la confiance des investisseurs en raison de son indexation à l’inflation. Si l’inflation augmente, le propriétaire d’un bien immobilier a la possibilité, dans une certaine limite fixée par la loi, d’augmenter le prix des loyers suivant différents indices calculés à partir de l’IPC et établit tous les trimestres par l’INSEE. On retrouve :

  • l’IRL : l’indice de référence des loyers pour les biens résidentiels ;
  • l’ILC : l’indice des loyers commerciaux pour les commerces, les bureaux et les locaux d’activité. Il est calculé à partir de l’IPC et de l’indice du coût à la construction ;
  • l’ILAT : l’indice des loyers des activités tertiaires, calculé à partir de l’IPC et de l’évolution du PIB (produit intérieur brut).

 

Pourquoi les SCPI sont un rempart à l’inflation ?

 

Le principe des SCPI

Une SCPI est un véhicule de placement collectif qui permet d’investir dans l’immobilier professionnel avec un ticket d’entrée relativement faible : il est possible d’investir à partir de 2 000 € sur certaines SCPI. À partir de 5 000 €, vous avez accès à la majorité des SCPI. La SCPI collecte des fonds auprès de plusieurs souscripteurs (qui achète des parts de la SCPI), achète des biens immobiliers et se constitue un patrimoine qui a vocation à être loué. La gestion locative est déléguée à une société de gestion qui est chargée de trouver des locataires, de recouvrer les loyers et de verser des dividendes. En échange de leurs souscriptions, les investisseurs touchent des dividendes en fonction du nombre de parts qu’ils détiennent. Ce placement est plébiscité par les investisseurs du fait du fort rendement offert par les SCPI : 4.45 % en moyenne en 2021 selon les chiffres de l’ASPIM (ASsociation française des sociétés de Placement IMmobilier).

 

Bon à savoir : 

Les avantages d’investir en SCPI sont nombreux :

  • un faible ticket d’entrée ;
  • aucune gestion locative ;
  • une mutualisation des risques ; 
  • une très bonne rentabilité (4. 45 %) ;
  • un risque limité de pertes en capital. 

 

Une mutualisation des risques

En investissant en SCPI, vous n’êtes pas propriétaire d’un unique bien immobilier, mais vous détenez des parts d’un ensemble de biens immobiliers. En cas de défaut de paiement d’un locataire, vous ne vous retrouvez donc pas seul à supporter les carences locatives : elles sont supportées par l’ensemble des détenteurs de parts. Il en va de même pour la carence locative (l’absence de locataire). De plus, les baux sont des baux commerciaux qui obligent les locataires à payer leurs loyers pendant toute la durée du bail : les revenus fonciers sont donc connus sur la durée. Enfin, les locataires sont majoritairement des entreprises, soigneusement sélectionnées dont la solidité financière est supérieure à un particulier afin de limiter au maximum les loyers impayés.

 

Pour rappel : Les loyers des SCPI sont indexés à l’inflation : quand l’inflation augmente, les revenus issus de la détention de parts de SCPI augmentent également.

 

Une possibilité de diversification

Acheter des parts de SCPI vous permet d’investir dans divers biens immobiliers dans des secteurs différents : logistique, bureaux, commerces, infrastructures de santé, locaux d’activité… Mais, grâce à leur faible ticket d’entrée, vous pouvez investir dans différentes SCPI et diversifier votre portefeuille de SCPI. Ainsi, vous limitez encore les risques et multipliez les opportunités de rendement.

 

 À retenir : 

  • Un contexte inflationniste n’est pas propice à l’investissement, les ménages préférant se constituer une épargne de précaution ;
  • L’inflation s’élève à 5.8 % sur un an en juin 2022 ;
  • L’immobilier reste la valeur refuge par excellence ;
  • La SCPI est un rempart contre l’inflation grâce :
    • à l’indexation des loyers sur l’inflation ;
    • une mutualisation des risques ; 
    • des locataires solides, majoritairement des entreprises ;
    • des risques limités de perte de capital.

Simulez dès maintenant votre placement en SCPI

Derniers articles
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Demandez
une simulation
gratuite DE VOTRE
SCPI

Guide de la SCPI 2020
guide scpi 2019

Téléchargez notre guide de la SCPI et

obtenez toutes les réponses à vos questions :

  • avantages,
  • types de SCPI,
  • façons d’investir,
  • idées reçues,
  • chiffres clés,

Je souhaite être rappelé

Merci de compléter le formulaire ci-dessous afin d’être recontacté par un de nos experts en gestion de patrimoine sous 24h

icone

Votre guide gratuit !

Tout comprendre sur les SCPI en 2022

Vous hésitez encore ?

Faites-vous rappeler gratuitement par un expert

Contactez nos spécialistes du lundi au vendredi de 09h à 20h et le samedi de 9h à 14h

01 47 45 13 21 (appel gratuit)

contact@scpi-invest.fr

Inscrivez-vous à notre newsletter

Actualités, informations, documentations

  • avantages,
  • types de SCPI,
  • façons d’investir,
  • idées reçues,
  • chiffres clés,

Ne partez pas encore !

guide scpi 2019

Découvrez notre guide avec nos conseils exclusifs gratuitement et recevez-le dans votre boîte email !